Serious game

    Par le 29 mai 2009

    Le gouvernement a annoncé mercredi, dans le cadre de son plan de relance, plusieurs mesures en faveur du numérique, dont une mesure visant à développer la formation professionnelle et l’apprentissage en ligne.

    Iphone

    30 millions d’euros seront consacrés au développement du « serious gaming« , c’est-à-dire « l’utilisation des techniques du jeu vidéo à des fins moins ludiques » (apprentissage, formation…). Un secteur « faible en France » alors que « l’industrie du jeu vidéo y est très vivante » et qu’il est très porteur, selon Mme Kosciusko-Morizet  secrétaire d’État à la prospective et au développement de l’économie numérique.

    via l’Echangeur

    Pour tout savoir sur cet appel à projets et le lancement de « serious games« . Allez voir le site de l’Entreprise . Start-ups, éditeurs et entrepreneurs ont jusqu’au 6 juillet pour déposer leurs propositions.

    Pour voir, et essayer des serious game, ce site français vaut le détour. Un développement qui pourrait bien passer, dans un avenir proche, par le I-phone et autres téléphones portables.

    Pour comprendre comment ces « jeux sérieux » gagnent l’entreprise… Il y a pour ça, le témoignage de Michel Noir, président d’Arnava, entreprise spécialisée dans l’évaluation des compétences, (est-ce bien le même, Michel Noir, d’autrefois ? il faut croire…) déclarant : « le jeu vidéo permet de prendre en compte une population worldwide et atteindre les nouvelles générations en intégrant leur univers culturel ».
    Attention, l’information est publiée sur un site alternatif 😉

    Sinon, il existe aussi, un autre site français de jeux très sérieux.

    Un exemple : Thales va devoir recruter plus de 10000 personnes par an à partir de 2010/2012, en raison de nombreux départs à la retraite ! Pour séduire ses futurs employés (en gros, des ingénieurs très pointus), Thales se lance donc dans le serious game. Voici donc Moonshield, un jeu qui vous transporte en 2040. La planète Mars vient d’exploser et la Terre est menacée par une pluie d’astéroïdes. A vous de la sauver en construisant une base lunaire et en utilisant… les lasers développés par Thales.
    Via Sebastien Julian.

    Et puis, cette lettre de démission… originale. Celle de Jarrad Woods. Version serious game. Un petit jeu inspiré de Super Mario Bros.