Informatique dans les nuages

Par le 5 janvier 2009

A quoi bon acheter quand on peut louer ? Et ne payer qu’à l’usage ? En ce moment, la location d’application en ligne est très tendance en informatique. On appelle ça le Saas pour Software as a Service. Ou encore le Cloud computing, l’informatique dans les nuages. Grâce à la puissance du réseau et du haut-débit, plus besoin d’installer de logiciels sur son ordinateur : il suffit de les utiliser en ligne…

Saas

Le temps du Saas

Ce n’est, peut-être, pas encore tout à fait à l’ordre du jour dans votre entreprise, mais ça viendra probablement très vite… Car l’offre de logiciels en ligne est de plus en plus abondante. Les grands acteurs du logiciel (MicrosoftSymantec) ont emboîté le pas aux pionniers (Salesforce et Google) dans un mouvement qui pourrait annoncer la principale mutation du secteur depuis dix ans.
Pour les applications professionnelles, on appelle donc cette solution le Cloud computing, ou plus fréquemment maintenant le SaaS (Software as a Service). L’idée consiste à louer un logiciel pour l’usage que l’on en a, plutôt que de l’acheter définitivement. C’est un peu le principe de la location de voiture, appliqué à l’informatique… Au bout du compte, le Saas étant évidemment censé revenir moins cher que l’achat de licences. Un système qui conviendrait particulièrement bien aux PME (les avantages du Saas sont plutôt clairement expliqués sur le site du journal
du net
).

Photoshop en ligne

Dans le monde de la communication graphique, c’est Adobe qui s’est mis au Saas, en offrant la possibilité de retoucher ses photos sur le web, gratuitement, sur le site Photoshop express, devenu depuis peu Photoshop.com.

Google avait déjà amorcé le mouvement avec Google Document, une suite bureautique en ligne (traitement de texte, tableur, présentation), elle aussi gratuite.

Graphisme, video et plus

Bref, les services en ligne se répandent à la vitesse grand V, dans tous les domaines : bureautique, graphisme, vidéo, communication… allant même jusqu’ à proposer de créer un véritable bureau virtuel ! Le siteTom’s guide a eu l’excellente idée de recenser les meilleures applications en ligne, pour la plupart entièrement gratuites. A vous de tester !

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Jack Il y a 12 années

Après l’ASP (Application solution Provider), le SaaS, c’est vrai que la différence n’est pas flagrante, mais là où l’ASP ne propose que l’accès à des applications mutualisées en ligne, le SaaS apporte la notion de service reposant sur la plate-forme, le système est donc beaucoup plus intéressant et collaboratif.
Quant à l’émergence des infrastructures de cloud-computing (cf. la plate-forme Azure de Microsoft http://www.microsoft.com/azure) qu’il ne faut confondre avec le SaaS mais qui sont très complémentaires, elle nous donne déjà un bon aperçu de ce que sera le système d’information de demain.

Répondre
Avatar

Philippe Gastaud Il y a 12 années

Bel article très bien documenté.
Un autre exemple de « Cloud computing » avec l’application « MobileMe » d’Apple qui permet à l’utilisateur de synchroniser toutes ses données depuis n’importe quelle plateforme (Windows ou Mac OS) sur n’importe quel support (plusieurs ordinateurs, plusieurs téléphones ou smartphone).
Idéal pour les profesionnels et particuliers adptes du nomadisme.
Le cloud computing est une petite révolution dans l’utilisation de l’informatique à distance.

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.