Stop motion

Par le 10 juin 2009

Incroyable ! Ce qu’on peut imaginer avec quelques post-it ! Des petits papiers collants multicolores… et on fait des miracles ! Les formateurs le savent bien, pour choyer cette inépuisable manie d’animation;-) D’autres prennent ces post-it pour animer… des films. A la manière ancienne. Image par image. Technique archaïque, du cinéma, remise au goût du jour, sous le nom de stopmotion.
Découvrez cette petite merveille d’invention, de poésie et de post-it, intitulée deadline, et signée Bang-Yao Liu.

Le site pixi-motion rassemble d’autres stopmotions tout aussi inventifs, comme cette drôle d’histoire enfantine, composée de 1300 photos imprimées.

Stop motion en LEGO

Mais le grand inspirateur du stopmotion, c’est le LEGO. Cet univers de briques et de mini-personnages. Une matière idéale, pour les inventeurs. Un site entièrement consacré au stopmotion de LEGO : brickfilms

Des logiciels sont maintenant disponibles pour faciliter ces réalisations.
Stop Motion Animator est un outil d’édition vidéo gratuit, permettant de réaliser des stopmotions à partir d’images et de vidéos issues d’une  webcam, d’un appareil photo numérique, ou d’une caméra. Un logiciel à télécharger, par exemple, sur clubic.

Lipdub

Le phénomène du stopmotion n’est pas sans rappeler celui du lipdub, qui a secoué le web, l’année dernière. Un lipdub, c’est un clip musical, réalisé en une seule prise — en playback — par une foule d’employés chantants.
L’idée, lancée par une agence de pub américaine, a vite contaminé la websphère, puis… les entreprises.

Le meilleur lipdub corporate fançais, en 2008, celui d’AOL, a été élu par les lecteurs de moovement :

On trouvera aussi, sur le web, le très étonnant lipdub du… MEDEF (Laurence Parisot ne chante pas… mais claque deux fois des doigts ;-).

Le succès des lipdub corporate est tel, que des veilleurs attentifs ont créé une agence : lipdubz.

Si le stopmotion rappelle le lipdub; le lipdub rappelle le sleeveface. Le sleeveface… Cet art de l’illusion et de l’hommage. Prenez une pochette de disque (oui, un 33 tours 😉  avec une chanteuse, un chanteur, un groupe… Habillez-vous comme elle, comme lui, comme eux… Mettez la pochette sur votre visage, et… photographiez.
C’est un sleeveface.

Un florilège paru il y a plus d’un an (oui, je sais, l’éternité sur le web) sur le site de 20minutes.
Ou sinon sleeveface.com.

Stopmotion, Lipdub, Sleeveface... le web est régulièrement secoué par ces modes inventives dont s’emparent les foules, puis, finalement, les entreprises. De cette biomasse colossale et intelligente, Apple a vite compris l’intérêt et le bonheur, en comptant sur la créativité de ses utilsateurs : l’AppStore recèlerait 50 000 applications pour l’iPhone, voir ici, par exemple, le top des appliations.
Un modèle — loin d’être anodin, de crowsourcing — qui précise, aux plus anticipatrices, l’avenir des entreprises : le sur-mesure de masse.

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.