Tyrannie de la transparence

Par le 26 février 2010

« La tyrannie de la transparence ». Voilà un titre éclatant de lucidité. Paru en couverture de Courrier International (dans les kiosques, jusqu’au 3 mars 2010). Avec cette accroche : « Vie politique, vie privée, faut-il tout montrer ? »
La question sent déjà le soufre. Les réponses… l’enflamme.

Tyrannie transparence

Génération hypervisible

Dans son dossier, sur la « tyrannie de la transparence », l’hebdo international pointe, dans un article intitulé « génération hypervisible », les comportements décomplexés des plus jeunes, qui s’exhibent sans crainte sur Internet ; comme la perplexité toute égale, de leurs parents… L’article, signé Josh Freed, résume avec humour et talent, cette nouvelle « tyrannie de la transparence » : « le plus grand conflit générationnel depuis des décennies, celui qui oppose la « génération parents » à la « génération transparents ». La première protège son intimité jusqu’à l’obsession; la seconde sait à peine ce que vie privée veut dire« . On ne saurait mieux dire… La « génération transparents » (quelle trouvaille!) est bien celle de la génération facebook.

A lire d’urgence (enfin, comme on peut 😉 sur le site (allez directement page 28) ou beaucoup mieux : achetez la version papier, de Courrier International, dans tous les kiosques, avant qu’il n’y en ait plus.
 

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Nathalie Il y a 11 années

Merci Philippe pour cet excellent billet!
J’ai acheté le magazine, juste avant qu’il n’y en ait plus! Et je pense que nous passons dans une nouvelle génération: après que chacun ait souhaité son « heure de célébrité » (passer à la TV par exemple) peut-être serons-nous amenés à vouloir notre « heure d’anonymat »?

Répondre
phil gerard

phil gerard Il y a 11 années

merci pour le commentaire 😉 Et tout à fait d’accord ! les mots d’Andy Warhol « In the future, everyone will be world-famous for 15 minutes » pourraient bientôt faire rêver du contraire « 15 minutes of anonymity »… En attendant, le futur est arrivé, en donnant la célébrité à tous! (oui, sur facebook 😉

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.