Réseaux sociaux d’entreprise et management

Par le 8 février 2011

Les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) dessinent l’avenir de l’Intranet. Ces plateformes collaboratives réinventent la communication interne. Mais plus encore, elles préfigurent – et nécessitent– une forme nouvelle de management.

La Ve conférence Media Aces vient d’en apporter une illustration brillante, avec la présentation du réseau social d’entreprise d’Alcatel-Lucent : Engage. Retour sur une innovation exemplaire.

Réseaux sociaux d’entreprise et management© Shutterstock

Le réseau social d’entreprise d’Alcatel-Lucent

ConnectCollaborateContribute. C’est à la fois le slogan et la vocation de réseau social d’entreprise d’Alcatel-Lucent : Engage. Stéphane Lapeyrade, Communication manager en explique le fonctionnement et les objectifs, lors de son intervention à Media Aces.

Engage compte 41 000 inscrits, 2 000 groupes, 10 000 utilisateurs actifs et 2000 contributeurs par semaine… Des chiffres qui donnent le tournis. D’autant que le réseau social interne est un nouveau-né : tout juste créé en 2010. La clé du succès ? La liberté. La liberté donnée, à chaque collaborateur, de créer un groupe, sur le réseau social interne de l’entreprise. Libre encore, à chacun dans l’entreprise d’y souscrire et d’y contribuer.

Un média social interne

Les salariés retrouvent, sur cette plateforme, des outils similaires à ceux qu’ils utilisent quotidiennement sur le web et les réseaux sociaux. A commencer par l’édition d’un profil personnalisé. Comme sur Facebook, Viadeo ou Linkedin. Seules les cordonnées (mail, teléphone,…) proviennent de l’annuaire de l’entreprise. Pour le reste, chacun renseigne son profil à sa guise : description, parcours, expertise, centres d’intérêts professionnels… ou non. Chacun choisit la ou les photos qu’il souhaite associer à son profil, y compris des photos personnelles.

Les salariés américains n’hésitent pas à publier des photos relatives à leurs hobbies. Plus étonnant encore, les groupes ne sont pas limités à un usage strictement professionnel. Certains groupes se créent sur des thématiques fédératrices et personnelles, comme la photo ou la cuisine,… Oui, c’est étonnant mais permis. Voire encouragé. Un aspect des fonctionnalités qui peut paraître anecdotique mais qui révèle, en réalité, l’ouverture d’esprit qui dirige ce réseau social d’entreprise.

L’exemple du management

Seconde clé de cette réussite : l’implication du management. En particulier celle de Ben Verwayyen, le nouveau directeur général d’Alcatel-Lucent (depuis 2008). Intervenant actif sur Engage, le DG donne le ton et incite, de fait, les salariés à intervenir, créer et prendre la parole. Son blog interne est d’ailleurs ouvert à tous les commentaires.

Pour l’instant, le réseau social d’entreprise ne se substitue pas à l’Intranet. Celui-ci garde sa fonction de communication stratégique, de ressources documentaires et de groupes projets. Stéphane Lapeyrade précise toutefois qu’une fusion de ces outils est bien une question posée…

Casser les silos

Les débuts ont été timides. Les premiers group owners (créateurs et adminstrateurs d’un groupe) et leurs premiers membres hésitaient un peu à intervenir, et plus encore à sortir du langage mainstream et ultra-positif des échanges convenus que l’on connaît en entreprise… Mais très vite, voyant que la liberté de parole et de ton étaient implicitement et explicitement autorisée par le DG lui-même, Les échanges se sont faits plus authentiques. Les conversations résolument constructives ont dès lors servi un intérêt réel pour l’entreprise et révèlé des axes de progrès.

Le tableau peut paraitre idyllique mais encore une fois, les chiffres sont là : en moins d’un an, sur les 73 000 salairés du groupe, 41 000 se sont spontanément inscrits sur le réseau social de l’entreprise. Un engouement auquel personne ne s’attendait dans le groupe. Conscient du succès mais aussi des dangers de ce réseau innovateur, Stéphane Lapeyrade souligne l’attention particulière qu’il porte à la mesure des usages du réseau : le ciblage des groupes, les éventuels doublons, la possible surcharge d’information, le risque de fracture numérique… Et peut-être même la constitution de nouveaux silos.

Car le but déclaré de Engage, c’est justement de casser les silos. De rendre les collaborateurs plus responsables. De miser sur l’initiative individuelle et la confiance collective.

Management Trust and Engage

Changement de paradigme. De valeurs. De comportements. D’époque. Développer un réseau social d’entreprise suppose une nouvelle conviction du management. A l’évidence, Ben Verwayyen l’a très bien compris. Et mis en oeuvre. en passant d’un management  Command and Control à un management Trust and Engage.

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Ce que changent les réseaux sociaux d’entreprise (1/2)

Ce que changent les réseaux sociaux d’entreprise (2/2)

 

Pour aller plus loin

Formation : Dynamiser et démultiplier la communication interne

Formation : Communication interne et réseaux sociaux d’entreprise

Formation : RH, accompagner la transformation digitale de votre entreprise

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

de belilovsky Il y a 9 années

Billet très intéressant… qui montre bien l’importance de l’implication des équipes managériales dans l’installation et l’appropriation du réseau social d’entreprise.

Répondre
Avatar

Tremintin Cédric Il y a 9 années

Bonjour,

Article très intéressant sur lequel je suis d’accord avec la majorité des points et des idées, notamment sur l’accompagnement nécessaire du projet (dernier paragraphe).

Sur ce REX, je donnerais un seul bémol sur la stratégie adoptée du « laisser faire » complet dans la création des groupes / communautés. Cette stratégie, heureusement compensée ici par « l’attention particulière portée à la mesure des usages du réseau », peut s’avérer difficile à tenir dans la durée et surtout rendre plus difficile l’atteinte de certains objectifs inhérent au projet de RSE (amélioration de la collaboration professionnelle et de la visibilité des compétences / expertises).

Dans un autre sens, cette stratégie facilite également l’atteinte d’autres objectifs : fidélisation des salariés, animation interne, personnalisation et personnification de la communication « corporate »….

J’attire donc simplement l’attention sur le fait que ce mélange des sphères professionnelles et « semi-personnelles » est un pari qu’il ne faut relever que si les objectifs ont été clairement établis sur du moyen / long terme. Ce dont je ne doute pas que ce soit le cas chez Alcatel-Lucent.

Répondre
Phil Gerard

Phil Gerard Il y a 9 années

Merci Cédric pour ce commentaire, accompagnement opérationnel, surtout pour ne laisser personne « hors » du réseau social de l’entreprise (par la formation notamment) et mesure des usages sont en effet indispensables.
Le mélange des sphères peut aussi présenter un risque, pour s’en prémunir une charte d’utilisation peut-être définie : http://www.communication-web.net/2010/12/04/une-charte-des-medias-sociaux-pour-l-entreprise/

Répondre
Avatar

Cédric vincent Il y a 9 années

Encore un bon élève dans la classe des RSE semble-t-il.
Savez-vous sur quel outil est basé ce réseau social ?

En espérant, comme le soulignait Cédric, que le « trop plein de liberté » autorisé par Alcatel-Lucent n’entrave pas la performance des salariés. Car du convivial et de la liberté d’expression, il en faut bien sur, mais il ne faudrait pas que ce RSE ne devienne un « Facebook » d’entreprise, un passe temps plus qu’autre chose…

Bien plus qu’une mode, un RSE est aujourd’hui une nécessité « sociale » et « culturelle » pour une entreprise de cette taille. Il faut garder â l’esprit qu’au delà de l’aspect convivial, l’outil doit donc avoir un intérêt professionnel.

Je vous invite à venir échanger sur le sujet sur mon HUB Viadeo « Les réseaux sociaux : communiquer autrement en entreprise », à l’adresse suivante :
http://www.viadeo.com/groups/?containerId=0021x07o93x90sme

Je serais ravi en effet de vous compter parmi nos membres et de vous lire prochainement !

Cordialement

Répondre
philippe Gerard

philippe Gerard Il y a 9 années

Merci Cédric pour ce commentaire, le logiciel utilisé par Alcatel-Lucent est Jivesoftware.
Cet éditeur de RSE revendique un positionnement très clair, devenir le « facebook » de l’entreprise : http://gigaom.com/2010/06/13/jive-software-wants-to-be-facebook-for-the-enterprise/
Je ne doute pas qu’Alcatel-Lucent et les utilisateurs du RSE gardent à l’esprit que le logiciel sert des intérêts professionnels… Les salariés et leur dirigeant ont la maturité nécessaire (c’est une condition) pour travailler et collaborer « avec » ces outils pratiques, contemporains (et néanmoins ludiques) que sont les médias sociaux.

Merci pour l’invitation sur le hub !

Répondre
Avatar

Stéphane Lapeyrade Il y a 9 années

Bonjour et merci pour vos commentaires!
Quelques précisions:
@de belilovsky : un soutien « officiel » est en effet nécessaire, que ce soit d’un point de vue « outil » (financement, rôle, positionnement) que « comportement » (liberté des discussions, acceptation du fait que ça « discute », parfois remises en cause).
@Cédric : il y a une community manager à templs plein dédiée à Engage pour résoudre d’éventuels conflits ou questions dans la création de groupe en effet. mais la « légèreté » de la gouvernance permet rapidité et flexibilité. On a aussi l’avantage d’avoir une communauté très active qui prend part aux discussions sur l’évolution de l’outil, avec donc une forte auto-régulation.
En plus de l’aspect « Facebook » càd social et conversationnel, il y a également un fort usage collaboratif. Mais il y a également énormément de discussions, y compris des discussions plus « loisirs » (sur la photo par exemple). Ce qui aide à l’adoption et à la connection de personnes au-delà de leur activité quotidienne « pro ».

Répondre
Philippe Gérard

Philippe Gérard Il y a 9 années

Merci Stéphane pour ces précisions !
Pour info, les slides de la présentation sont disponibles sur le site média aces :
http://france.media-aces.org/stephane-lapeyrade-alcatel-lucent-conference-media-aces-fevrier-2011/

Répondre
Avatar

Eric Zorn Il y a 8 années

Bonjour,

Je suis étudiant en Master2 « communication des entreprises » à l’ULB (Bruxelles), dans le cadre de mon mémoire de fin d’études je réalise un travail sur les « réseaux sociaux d’entreprises »(RSE).

Comme mon mémoire doit comporter un certain nombre d’études de cas, il serait intéressant d’avoir un certain nombre d’entreprises pour faire une comparaison concernant l’impact d’un RSE sur la communication interne entre autres.

Le problème c’est que je ne sais pas trop comment trouver des entreprises qui utilisent un tel outil, j’aimerais me baser sur des entreprises au Luxembourg, en Belgique et en France, donc s’il y a une personne qui pourrait me donner une idée comment trouver des entreprises ou des cas intéressants, cela m’aiderai beaucoup.

Merci beaucoup

mon adresse mail: ericzorn20@hotmail.com

Répondre
Philippe Gerard

Philippe Gerard Il y a 8 années

pour partager sur les réseaux sociaux d’entreprise et trouver des entreprises qui les utilisent, il est utile de consulter les groupes sur Linkedin comme Réseaux sociaux et entreprises/organisations ou Kriisiis; ou encore le hub Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE) sur Viadeo.

Répondre
Avatar

Olivier Zara Il y a 8 années

Excellent ! Alors, on est un an plus tard… Quoi de neuf ? ça grandit, ça continue, ça stagne ou ça coule ?

Répondre
Philippe Gerard

Philippe Gerard Il y a 8 années

bonne question Olivier ! Stéphane Lapeyrade m’indique ces nouveaux chiffres sur la fréquentation du réseau interne : 57 000 utilisateurs, 12 000 actifs/semaine, 2 000 contributeurs/semaine, 4 000 groupes sur Engage, le réseau social d’entreprise interne d’Alcatel-Lucent. Davantage d’utilisateurs, davantage de groupes, avec une activité qui reste sensiblement la même.
L’accent est aujourd’hui mis sur l’interface avec l’Intranet et la sensibilisation des salariés, leur accompagnement pour accroître la qualité des contenus : http://www.journaldunet.com/solutions/reseau-social-d-entreprise/reseau-social-d-entreprise-et-cac40/alcatel-lucent.shtml

Répondre
Avatar

Deal Maroc Il y a 8 années

Trés interessant ! Merci pour l’Article 😉

Répondre
Avatar

fichier entreprise Il y a 3 années

Hello. Cet article est plein de bonnes infos. Bonne journrée

http://www.actudata.fr

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.