Adobe CS6 : un nouveau pas vers le HTML5

Par le 2 mai 2012

Avec la sortie de sa nouvelle suite logicielle CS6, Adobe prend le virage du HTML5. Les graphistes pourront désormais exporter leur création Flash directement… au format HTML5 ! Et ce n’est pas tout… Adobe lance également deux nouveaux logiciels qui adoptent, eux aussi, les standards HTML5  et CSS3  : Muse et Edge. Ces nouveaux outils s’intègrent dans la Creative Suite 6 qui sort en France le 7 mai 2012.

adobe CS6

FLASH se met au HTML5

L’information est énorme ! Une nouvelle fonctionnalité dans la CS6 permet d’exporter les fichiers flash en HTML5. L’export Flash CS6 en HTML5 utilise la fonction Canvas. Certes tout ne sera pas possible, et il faudra dans certains cas développer directement en Javascript dans Flash pour obtenir un export satisfaisant en HTML5. Mais c’est un point d’avancement très significatif de la part d’Adobe : Flash prend le pli du HTML5 ! Un virage qui pose clairement, à plus long terme, l’avenir du format propriétaire Flash… D’autant qu’après avoir abandonné les développements de Flash pour mobile, Adobe reconcentre ses efforts Flash sur le jeu vidéo, le logiciel d’animation s’adresse maintenant clairement au marché du gaming.

Muse et Edge convoquent le HTML5

L’export des fichiers Flash en HTML5 n’est pas le seul signe du virage amorcé pour Adobe vers les standards du web : le lancement de deux nouveaux logiciels renforce cette prise de position sur le terrain de l’édition Web. Il s’agit de deux outils HTML5 ; Muse et Edge qui sont intégrés d’office dans les 14 applications de la CS6 disponibles sur le Cloud.

  • MUSE est un logiciel de création web pour les graphistes, en particulier pour ceux qui viennent du Print, les méthodes et outils de travail s’apparentent beaucoup aux logiciels connus. Avec la CS6, Muse pourra être couplé à Business Catalyst, pour héberger des contenus orientés e-commerce sur le nouveau Cloud d’Adobe.
  • EDGE est un logiciel d’animation HTML5 et CSS3, avec une interface très familière pour les utilisateurs de Flash… En misant sur ce nouvel outil d’animation 100% HTML5, Adobe joue clairement sur les deux tableaux : continuer, malgré tout, à conserver, le format propriétaire Flash, sans doute voué à disparaître à plus ou moins long terme, face à l’engouement pour le HTML5 et l’explosion du marché des tablettes ; tout en inventant un nouvel outil utilisant les standards du web – Edge—qui pourrait bien se substituer à Flash… La logique Marketing d’Adobe est implacable : Flash est probablement un produit en fin de cycle dans la courbe de vie du produit, tandis que Edge émerge doucement et commence à se positionner sur le marché comme le premier des logiciels graphiques d’animation HTML5… On ne saurait trop conseiller aux « flasheurs » de s’intéresser de près à ce successeur potentiel que pourrait être Edge.

Dreamweaver CS6 à l’heure du Responsive design

Dreamweaver, le logiciel-phare de création de site web d’Adobe n’est pas en reste dans la CS6, puisque lui aussi autorise la création et l’animation en HTML5 et CSS3 et trouve dans cette dernière version, un menu spécifique pour gérer les animations.

Par ailleurs, Dreamweaver CS6 répond aux nouvelles exigences du Responsive design, c’est-à-dire la capacité d’un site web à s’adapter automatiquement à tous les formats d’écran (desktop, tablette, mobile). A ce titre, on consultera avec bonheur le site de référence du responsive design : http://mediaqueri.es.

Dreamweaver permet ainsi de créer des grilles fluides pour ces différents écrans. Des grilles de mise en page bien utiles qui rappellent les frameworks CSS tels que 960.gs ou www.blueprintcss.org. A noter encore que le responsive design est aussi à l’honneur dans Indesign CS6 qui adopte également une technique de mise en page « liquide » qui devrait faciliter grandement et automatiser, dans une certaine mesure, la mise en forme des documents destinés à la fois au Print et au Digital Publishing, ces techniques d’édition tactile destinées aux tablettes.

En savoir plus :

Flash vs HTML5

MUSE

EDGE

Les logiciels de la CS6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pinaudnico Il y a 7 années

Super article, je suis impatient de voir ça. Pour mon elearning, ça va cartonner en HTML5 mais franchement je suis un peu colère de devoir réapprendre encore un autre language.

Répondre

Téthis-Belouga Il y a 6 années

Interessant effectivement, mais le problème est toujours le même, le jour où les navigateurs seront 100% compatible HTML5 (et CSS3) on en sera déjà à HTML6 (et css 4)…

Répondre

Ludovic Il y a 6 années

Merci pour les informations, je trouve pas contre dommage qu’adobe ne joue pas le jeu du « WebM » qui lui aussi est une partie importante du HTML avec sa balise video…

Répondre
Phil Gérard

Phil Gérard Il y a 6 années

Les problèmes de compatibilité et de formats sont toujours un vrai casse-tête sur le web. Le déploiement sur mobile et tablettes n’arrange pas l’affaire…Adobe n’a peut-être pas intégré le VP8 pour l’instant mais tout porte à croire que l’éditeur souhaite se conformer aux standards du web et même de l’open source : http://html.adobe.com/fr/.
En tous cas, l’annonce des tout nouveaux outils Edge http://html.adobe.com/fr/edge confirme bien le virage pris vers le HTML5… en attendant l’abandon probable de Flash.

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.