Tablette tactile : la révolution des « slates »

Par le 13 janvier 2010

ISlate2010

Les « slates » –ces nouvelles tablettes tactiles– vont vite nous faire oublier l' »ordinateur ». Mais si… souvenez-vous : le PC. Avec son unité centrale, son écran, son clavier, sa souris… Et cette multitude de câbles agaçants… Vous y êtes? C’est fini. On est en 2010. Année que je vous souhaite, merveilleuse.

Les slates

Les slates ? De quoi s’agit-il ? De nouveaux objets numériques, véritables « ardoises magiques », qui allient les performances d’un PC, à la mobilité d’un téléphone. Intermédiaire entre l’ordinateur sédentaire et le téléphone portable (pourquoi d’ailleurs, parler encore… de « téléphone »?  aujourd’hui, les fonctions « audio » des mobiles comptent pour moins de 40% de leur usage; les autres 60% étant consacrés aux applications embarquées, et aux services en ligne, messagerie, facebook, twitter, etc.). Et ce n’est, évidemment, qu’un début.

Islate

Annoncé pour le 27 janvier 2010, la tablette numérique de la Pomme, l’Islate, offrirait un écran tactile multitouch (doté d’un traitement « oléo-phobique », mais oui, pour limiter les traces de doigt sur l’écran…) soutenu par un Core 2 Duo à 2.26 GHz; un disque dur de 120 Go et 2 Go de RAM… autrement dit, des performances suffisantes pour être comparées à un ordinateur de bureau actuel… Sauf que là, l’ordinateur n’est pas plus grand, ni plus lourd, qu’une bonne vieille ardoise d’écolier (pour ceux qui s’en souviennent ;-).

Slate

De son côté, Steve Ballmer, le patron de Microsoft, lors du récent Consumer Electronic Show, (après avoir rappelé, la prochaine mise en service de natal –l’étonnante interface corporelle– sur la XBox 360) a présenté Slate : une tablette tactile, signée HP, dont la sortie est attendue pour… Nöel 2010. Ce que l’on sait pour l’instant, c’est que la HP Slate fonctionnera avec Windows 7, et que l’écran est doté, comme pour l’islate, du Multi Touch et capable de lire des ebooks (voir plus loin)… Et que Steve Ballmer en parle, d’une voix un peu étranglée… (allez savoir pourquoi… la sortie du Islate d’Apple, fin janvier, peut-être ? ;-)


Les autres constructeurs comme Dell, Motorola ou Lenovo ne sont pas en reste, et comptent aussi, s’attaquer à ce nouveau marché des Slates (cf. l’article de Reuters).

terminal nomade

L’avènement des smartphones, dont l’Iphone fut le véritable
déclencheur, et le moteur d’une nouvelle génération de terminaux
nomades, n’aura donc été qu’un premier pas vers les slates, ces
objets numériques de seconde génération.
Quand en même temps, les netbooks, ces petits ordinateurs portables,
remportaient eux aussi, un succès considérable auprès des
consommateurs. Désignant la mobilité numérique comme le futur de
l’informatique. Marquant un nouveau pas vers le « Nuage » (Saas et Cloud computing).

smatphone et netbook

La tendance, vers la mobilité et l’ultra-portabilité, était bien
annoncée, par ces deux phénomènes, récents et conjoints (smartphone et netbook); logique, que les
acteurs de l’informatique aient eu le nez –Apple en tête– de créer ce nouvel hybride: le slate. Un netbook sans clavier? Un smartphone grand écran? Les deux, mon capitaine.

la revanche du ebook

Ces tablettes numériques ne sont pas sans rappeler, évidemment, les ebooks, ces fameux « readers » de livres numériques, dont le concept aura eu tant de mal à s’imposer… Malgré la véritable qualité de ces terminaux de lecture (en dépit de quelques dérapages…) comme le Kindle XL d’Amazon, désormais disponible en France (mais encore réservé aux lecteurs anglophones).

Transformer un livre traditionnel en livre électronique, l’idée était loin d’être idiote. Mais archaïque. Parcellaire. Coûteuse. Et sans doute un brin professorale…
Celle de rendre un ordinateur, aussi enfantin, qu’une ardoise d’écolier… restera dans les mémoires. Encore fallait-il, juste, y penser. Et… le faire ! ;-)

Islate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *